MONUMENTS‎ > ‎Port Vendres‎ > ‎

Le phare du Cap Bear



Le phare actuel que nous voyons à l’extrémité de la pointe Béar a été mis en service en 1905 Il a succédé à un feu fixe situé au sommet de la Colline de Bear ( à l’emplacement du Fort Béar actuel) et mis en service le 1er mai 1836. Ce feu succédait vraisemblablement à une ancienne tour.
Le feu de la colline Béar était établi à une altitude de 210m  . Sa construction a duré 7 ans. Il était constitué d’une lampe à huile placée au foyer d’un miroir parabolique en métal argenté. Son service était assuré par 3 gardiens de quart la nuit et assurant de jour son entretien.
Ce feu d’une portée de 10 lieux par temps clair ; situé en retrait de la côte avait une visibilité aléatoire par temps de brume.
Pour remédier à ce défaut, on construira en 1905 à l’extrémité du Cap Béar, sur une plateforme rocheuse située à 79m d’altitude le phare que nous connaissons aujourd’hui. Ce nouveau phare de type phare à éclipse est installé au sommet d’une tour pyramidale de 27m de hauteur qui a été bâti en blocs de marbre rose de Villefranche, encadré de gros blocs d’angle en granit gris.
L’intérieur est carrelé d’opaline bleue . Un escalier de 110 marches conduit à son sommet chapeauté par une coupole de bronze. La lanterne qui repose sur une cuve à mercure lui garantissant une parfaite horizontalité, est constituée d’une ampoule de 6000Watts dont la luminosité est multipliée par mille en passant au travers de lentilles de Fresnel.

Sa conception est due à l’ingénieur Bringer. Sa portée est de 28 milles (environ 52Kms)
Son signal est de 3 éclats blancs toutes les 15 secondes .
Depuis 1936, ce phare est électrifié. Auparavant il a fonctionné au pétrole. Il est aujourd’hui totalement automatisé , son allumage et son extinction étant commandés par cellule photo-électrique.
Dépendant du service des Phares et Balises sa maintenance ainsi que celle des 24 autres feux situés entre le Barcares et Cerbère est assurée par une seule personne.

Tout à coté du phare est installé le Radiophare; celui-ci à partir de son positionnement GPS précis, transmet des signaux en mer permettant aux navigateurs de confirmer à tout instant leur position.









Le phare du Cap Bear est inscrit au titre des
Monuments Historiques


Y.C.