MONUMENTS‎ > ‎Collioure‎ > ‎

L'église Notre Dame des Anges


Apres le Traité des Pyrénées (1659) l’amélioration de la défense de Collioure décidée par Vauban et Louvois nécessite la destruction de 40 maisons et de l’église; ceci au grand mécontentement de la population.
Les Consuls de Collioure se refusent en 1671 à accepter d’une manière définitive le transfert de l’église dans le Couvent des Dominicains.
Il est alors décidé que la ville de Collioure soit indemnisée à hauteur de 1500 livres qui seront affectées à la création d’une nouvelle église.
L’église sera détruite en 1672. Le 7 janvier 1673 les habitants adressent une lettre au Roi lui demandant l’autorisation de batir leur église paroissiale en un endroit qui leurs fut commode.
La première pierre de la nouvelle église sera posée le 18 juillet 1684 sur les éceuils joignant le pied du fanal aux maisons de l’extrême pointe du port d’Amont.
La bénédiction de l’église eut lieu le 6 avril 1690.
En 1693 la tour fanal du port d’Amont fut transformée en clocher, et une extension fut réalisée afin de joindre le clocher à l’église. Une horloge viendra également agrémenter le clocher.
En 1699 le sculpteur Joseph Sunyer réalise le retable du Maître-hotel. Une magnifique oeuvre d’art témoignage de l’art baroque catalan. Il sera terminé en 1701.
En 1722 on effectuera des travaux d’embellissement et on procédera à la dorure du retable et de l’ensemble du Maitre-hotel
1725 verra l’édification des latrines le long de l’église.
La coupole du clocher sera rajoutée en 1810.

L’église que nous voyons aujourd’hui est composée d’une large nef, encadrée par deux rangées de chapelles latérales dans lesquels sont installés 9 retables chef d’oeuvre baroque réalisés par des artistes locaux.
Le Maître-hotel  s’éleve jusqu’à la voute en formant un gigantesque tryptique à 3 étages. on peut y voir les statues de la Vierge, des 12 apôtres,de la justice de la charité et en haut la statue du Père éternel.
Les chapelles latérales seront placé sous la protection du St Sacrement, de St Vincent, de St Eloi, de Notre Dame de Lourdes, de Ste Lucie, du Christ, de St Jean, et de Notre Dame du Rosaire