Les filets "tremails" ou "tramails"


                    En catalan filats “Armallats” La pêche au trémail est encore pratiquée aujourd’hui, par quelques pêcheurs dits “petits métiers”.
                    Il y a toujours eu deux types de filets de ce genre: le trémail destiné principalement à la capture des poissons (cat.”armallats fins” tremails fins) et le langoustier (cat. “Llagoster” )
destinés à la pêche des langoustes et occasionnellement des poissons de grosse taille. Le fil de ces derniers tremails, aussi bien les petites mailles de la “nappe”, que des grandes mailles “armalls” étaient plus épais.

                   La pêche aux filets trémails à toujours été pratiquée sur des fonds divers: herbiers de posidonies, fonds caillouteux, fonds rocheux, plateaux de coralligènes. En général, ils étaient calés dans tous les secteurs impropres aux arts traînants, depuis la bordure côtière jusqu’aux fonds de 100 mètres et plus, sur la bordure supérieure du “Rech” (canyon) Lacaze Duthiers.
                  Les pêcheurs pratiquaient plusieurs trémails, mais à Banyuls, quelques uns consacraient un langoustier d’avril à juin pour pêcher les petites langoustes de 250 à 300gr. sur les fonds rocheux de 15 à 25m. Ils réservaient, pour les repas de communions, ces crustacés  dans des viviers  placés autour de la”petite île”, à l’extrémité est du parking Méditerranée actuel,
                   En   juillet et août , les mêmes filets étaient calés sur les fonds de 35 à 50 mètres  sur les plateaux de coralligènes et en bordure de ceux-ci, appelés “clapejats”. Les langoustes pêchées sur ces fonds étaient de belle taille”, de 800gr. à 1 kg. et plus. Celles-ci placées dans les mêmes viviers étaient destinées, en partie, à la fête de sainte Marie et fêtes de Collioure(15 et 16 août), mais surtout aux repas de la fête de Banyuls, ( alors le 29 août).  A l’époque, plusieurs dizaines de kilos de langoustes étaient consommées.