HISTOIRE‎ > ‎Banyuls‎ > ‎

Moulin à huile. Banyuls 1900




Au début du 20ème siècle 3 moulins à huile fonctionnaient à Banyuls, au Mas Reig, à la chapelle St Jean et près du Pont du Puig del Mas.

Le moulin objet des photos jointes a fonctionné de 1880 à 1928.
En ce temps là, la vie était rude à Banyuls; le phylloxéra avait détruit en grande partie le vignoble ; la pêche restait la principale source de revenus, la culture de l’olivier et l’élevage de quelques chèvres et vaches servaient de complément.
De début décembre à fin mars, les familles apportaient au moulin leur récolte.
Chaque oléiculteur y disposait d’un casier où il entreposait le fruit de ses cueillettes.
Une fois celles-ci terminées, pouvait commencer le broyage des olives. Celles-ci étaient alors versées dans le grand bac circulaire du moulin ou 2 meules de granit entraînées par un mulet les écrasaient jusqu’à l’obtention d’une fine pâte.
On remplissait ensuite les scourtins (sorte de paniers circulaires réalisés en fibre de coco, de jute ou de jonc) avec cette pâte.
Lorsque qu’une dizaine de scourtins  étaient remplis, on les empilait entre les plateaux d’une presse à vis.
On procédait ensuite à deux pressages successifs. Pendant cette opération on arrosait les scourtins avec de l’eau chaude. Le liquide recueilli se décantait dans un bac d’où l’on retirait délicatement la couche supérieure d’huile.
Les déchets restants pouvaient servir soit à nourrir les cochons soit  de combustible dans la chaudière du moulin.
Vers 1930 la création de la coopérative oléicole ainsi que la reconstitution du vignoble ont entraîné la disparition de la plupart des moulins.
En 1956 une très forte gelée détruisit l’ensemble des oliviers faisant disparaître, par là même, la dernière coopérative oléicole.
Nota : Suivant les régions, les paniers que l'on remplissait de pâte d'olives étaient nommés scourtins,scouffins ou couffins.





M. C.